Hématologie : une nouvelle association de traitements bénéfique pour les patients atteints de lymphome à cellules du manteau

04/06/2022
Partager
Les résultats finaux de l'étude SHINE, coordonnée au niveau français par le Pr Steven Le Gouill, ont été présentés au congrès de l'ASCO 2022.
ASCO Meeting 2022

Le 3 juin 2022, les résultats finaux de l’étude SHINE ont été présentés à l’ASCO : ils révèlent l’efficacité d’une thérapie ciblée (un inhibiteur de la Bruton tyrosine kinase) associée avec une immuno-chimiothérapie dans le traitement de première ligne chez des patients atteints de lymphome à cellules du manteau.

Le Pr Steven Le Gouill, hématologue, directeur de l‘Ensemble hospitalier de l’Institut Curie et membre du comité de pilotage de SHINE a coordonné cette étude au niveau français lorsqu’il dirigeait le service d’hématologie du CHU de Nantes, en lien avec le LYSA, réseau de recherche clinique sur le lymphome. Ces résultats font également l’objet d’une publication concomitante dans le New England Journal of Medicine.

L'étude SHINE est le premier essai international de phase 3 qui montre un impact positif de l'association d’une thérapie ciblée, l’ibrutinib, en première intention dans le traitement du lymphome à cellules du manteau. Nos résultats révèlent un bénéfice très net pour les patients et cette nouvelle option thérapeutique laisse entrevoir un changement de pratique clinique au niveau international. L’étape suivante est de se passer de chimiothérapie pour proposer des approches combinatoires de thérapies ciblées dont l’Ibrutinib. L’étude internationale « Oasis » conduite par le groupe coopératif LYSA et dont je suis l’investigateur principal pose cette question.

a déclaré le Pr Steven Le Gouill, hématologue, directeur de l‘Ensemble hospitalier de l’Institut Curie.

Avec environ 200 000 personnes diagnostiquées chaque année dans le monde dont environ 600 en France, le lymphome à cellule du manteau représente 2 à 10% des lymphomes (cancer du système lymphatique). Ce sont des lymphomes non hodgkiniens (LNH) qui affectent les lymphocytes B du système immunitaire dans une région du ganglion lymphatique, nommée « zone du manteau ». Ces tumeurs sont agressives et les rechutes fréquentes. Il touche davantage les hommes que les femmes, et plus fréquemment les personnes âgées de plus de 65 ans.

Depuis quelques années, de nouveaux traitements et essais cliniques pourraient changer la donne pour les patients. Preuve en est avec l’étude SHINE qui vise à évaluer l’efficacité d’une thérapie ciblée (l’ibrutinib, un inhibiteur de la Bruton tyrosine kinase) associée avec une immuno-chimiothérapie dans le traitement de première ligne.

A retenir

  • Nouvelle association d’une thérapie ciblée + immuno-chimiothérapie
  • 523 patients âgés de 65 ans ou plus avec un lymphome à cellules du manteau
  • Etude internationale de phase 3
  • Une amélioration de 50% de la durée de la survie sans progression chez les patients ayant reçu l’association thérapie ciblée et immuno-chimiothérapie
  • Vers un changement de pratique clinique au niveau international

Le traitement améliore de 50 % la survie sans progression

L’étude SHINE est un essai clinique international mené en double aveugle auprès de 523 patients âgés de 65 ans ou plus atteints d'un lymphome à cellules du manteau. Les patients ont été randomisés en deux groupes : l’un recevant un traitement associant thérapie ciblée et immuno-chimiothérapie (261 patients) et l’autre groupe recevant l’immunochimiothérapie seule (262 patients). L'âge médian des patients de cette étude était de 71 ans.

Résultats : la survie médiane sans progression – à savoir le temps entre le début du traitement et l’aggravation de la maladie -  est de 80,6 mois avec le traitement associant thérapie ciblée et immuno-chimiothérapie, contre 52,9 mois pour ceux ayant reçu le traitement d’immuno-chimiothérapie seule, soit une amélioration de 50 % chez les patients plus âgés atteints d'un lymphome à cellules de manteau nouvellement diagnostiqués. De plus, le taux de réponse complète, était de 65,5 % dans le groupe ayant reçu la thérapie ciblée et de 57,6 % dans le groupe placebo. Enfin, il n'y a pas de différence de survie globale entre les groupes de traitement.

L'étude SHINE a été financée par Janssen Pharmaceuticals NV et Pharmacyclics LLC, une société AbbVie.

Références :

► Primary results from the double-blind, placebo-controlled, phase III SHINE study of ibrutinib in combination with bendamustine-rituximab (BR) and R maintenance as a first-line treatment for older patients with mantle cell lymphoma (MCL). Session « Hematologic Malignancies—Lymphoma and Chronic Lymphocytic Leukemia » – Présentation orale ASCO  le 3 juin à 20h24 (heure française)

Ibrutinib plus Bendamustine and Rituximab in Untreated Mantle-Cell Lymphoma. Michael L. Wang, M.D., (…) Steven Le Gouill, M.D., Ph.D., and Martin Dreyling, M.D. 3 juin 2022. New England Journal of Medicine. DOI: 10.1056/NEJMoa2201817

► Plus d'informations sur les présentations de l'Institut Curie à l'ASCO 2022

Télécharger le communiqué