Offre de thèse H/F Identité et plasticité cellulaires dans la niche métastatique pulmonaire

Logo IC
Cette offre est expirée, il n’est plus possible de postuler
Date de clôture
Lieu(x) de travail
Orsay
Secteur
Centre de Recherche
CDD
L'Institut Curie est un acteur majeur de la recherche et de la lutte contre le cancer. Il est constitué d'un hôpital et d'un Centre de recherche de plus de 1000 collaborateurs avec une forte représentativité internationale.
L’objectif du Centre de recherche de l’institut Curie est de développer la recherche fondamentale et d’utiliser les connaissances produites pour améliorer le diagnostic, le pronostic, la thérapeutique des cancers dans le cadre du continuum entre la recherche fondamentale et l’innovation au service du malade.

 

Contexte

L’équipe « ARN, microenvironnement tumoral et métastase », dirigé par Albertas Navickas, a été récemment créée au sein de l’Institut Curie, dans l’unité UMR3348 « Intégrité du génome, ARN et cancer » à Orsay. Nous nous focalisons sur les mécanismes de régulation génique, et plus particulièrement les mécanismes liés à la biologie de l’ARN, impliqués dans l’établissement de la niche métastatique et dans la progression tumorale. Vous pouvez trouver plus d’informations sur le site https://institut-curie.org/team/navickas.

Notre équipe est affiliée à l’École doctorale 582 « Cancérologie : Biologie, Médecine, Santé » à l’Université Paris Saclay. Vous pouvez trouver l’information sur le concours de l’École doctorale sur le site https://www.universite-paris-saclay.fr/en/doctoral-schools/doctoral-school-oncology-biology-medicine-health#edit-group-home.

 

Sujet de thèse

La progression métastatique est la raison principale de la mortalité chez les patients atteints de cancer, et les opportunités thérapeutiques sont actuellement limitées. Plusieurs évènements précoces de la cascade métastatique restent encore à identifier, leur détection et modélisation étant compliquées chez la souris. Dans notre laboratoire, nous utilisons les organoïdes pulmonaires dérivés des cellules souches humaines pour modéliser l’établissement de la niche métastatique pulmonaire par les cellules de cancer du sein ex vivo. Nos résultats préliminaires montrent que nous pouvons récapituler plusieurs événements moléculaires associés à la progression de cancer du sein, induits par la co-culture des organoïdes pulmonaires et des cellules cancéreuses. Nous avons observé que les cellules à haut potentiel métastatique, contrairement à l'épithélium mammaire normal, modifient le destin cellulaire au sein des organoïdes pulmonaires. Ce projet a donc pour objectif de disséquer les différentes trajectoires du devenir des cellules dans la niche métastatique pulmonaire en utilisant les techniques du traçage de lignage dans le modèle ex vivo, et d'identifier ensuite les mécanismes de régulation génique associés. Nous allons utiliser des outils de génétique fonctionnelle pour valider nos résultats ex vivo, et évaluer leur portée clinique par l’analyse de données de patientes de cancer du sein. Nous pensons que ce projet nous permettra d'identifier les liens entre les événements précoces de plasticité cellulaire dans le niche métastatique pulmonaire et la progression de cancer du sein.

Mots clés. Cancer du sein, niche métastatique, organoïdes pulmonaires, traçage de lignage, cellules souches humaines, destin cellulaire.

La description détaillée du projet peut être consultee sur le site ADUM: www.adum.fr

Profil recherché

  • Formation et compétences 
    • Formation souhaitée : M2 en biologie ou équivalent.
    • Compétences scientifiques souhaitées : compréhension des principes de régulation génique dans le contexte de biologie moléculaire, cellulaire et du développement.
    • Connaissances acquises lors de la formation ou lors des expériences précédentes : expérience générale dans un laboratoire de recherche en biologie. Connaissance des techniques spécifiques à la biologie moléculaire, cellulaire ou du développement serait un plus.
    • Compétences linguistiques : français et anglais courant.
  • Aptitudes requises
    • Autonomie, capacité organisationnelle, à travailler en équipe
    • Qualités rédactionnelles et de communication

Toutes nos opportunités sont ouvertes à des personnes en situation de handicap.

 

Informations sur le contrat

  • Type de contrat : Contrat de l’école doctorale géré par l’université
  • Date de démarrage : 01/10/2022
  • Durée du contrat : 3 ans
  • Temps de travail : Temps complet
  • Rémunération : selon les grilles en vigueur
  • Avantages : Restauration collective, prise en charge du titre de transport annuel à 70%, mutuelle d’entreprise
  • Localisation du poste : Orsay

 

Contact

Pour postuler, merci d’envoyer CV et lettre de motivation à Albertas Navickas (albertas.navickas@curie.fr).

 

Date de parution de l’offre : 18/003/2022

Date limite des candidatures : 30/04/2022

Exemple : +33112365489
Seuls les PDF sont acceptés.