Essai clinique de Phase III - VADS

NIVOPOST-OP / GORTEC 2018-01
VADS
Ouvert depuis le : 17.09.2021
Site : Paris
Ouvert depuis le : 04.07.2020
Site : Saint-Cloud
Public cible
Adulte
Essai de phase III randomisé évaluant l'ajout de nivolumab à l'association cisplatine-radiothérapie (traitement standard) dans le cancer épidermoïde de la tête et du cou (SCCHN) localement avancé opéré, à risque élevé de récidive
Description de l'essai

Comme beaucoup dÀautres cancers, les tumeurs de la tÛte et du cou peuvent activement Úchapper Ó la;destruction par le systÞme immunitaire en exploitant des voies de contr¶le inhibitrices qui suppriment les;rÚponses des lymphocytes T antitumoraux. Le blocage de l'interaction PD1 avec ses ligands PD-L1 ou PD-L2;peut rÚactiver la surveillance immunitaire et susciter une activitÚ antitumorale, comme le suggÞrent les;principaux signes d'activitÚs cliniques rÚcemment observÚes pour le SCCHN en rechute/ mÚtastatique utilisant;plusieurs anticorps qui bloquent la voie PD1/PD-L1 (pembrolizumab, nivolumab, durvalumab, avelumab ...);RÚcemment, il a ÚtÚ montrÚ lÀamÚlioration de la survie globale avec lÀadministration du nivolumab (anticorps;monoclonal anti PD1) Ó des patients avec un SCCHN rÚcidivant ou mÚtastatique, et rÚfractaires aux;chimiothÚrapies Ó base de platine, en comparaison aux traitements standards [Ferris et al, NEJM 2016], crÚant;un nouveau standard de traitement avec une approbation rapide de la FDA. Etonnamment, le nivolumab a;permis une amelioration de la qualitÚ de vie et a ÚtÚ bien tolÚrÚ avec un trÞs bon profil de toxicitÚ. Enfin,;lÀactivitÚ anti-tumorale a ÚtÚ observÚe Ó la fois dans les tumeurs HPV + et HPV et Úgalement plus prononcÚe;dans les tumeurs avec un niveau ÚlevÚ d'expression PD-L1.