En savoir plus
 Radiothérapie - manipulations au plateau technique
Investir sur l'avenir

Cet investissement de 5 millions d’euros financé en grande partie grâce à la générosité des donateurs devrait permettre…

manipulation-labo-centre-immunotherapie-cancer
Recherche, ça avance !

En 2018, l’Institut Curie obtient le label d’excellence européen Comprehensive Cancer Center grâce au travail des 3 600…

Portrait LEÏLA PERIÉ

Portrait LEÏLA PERIÉ

Paroles d'experte : Leïla Perié, codirectrice de la plateforme "cellule unique"

Emilie Gillet
27/04/2021
Partager
Entretien avec Leïla Perié, codirectrice de la plateforme "cellule unique"

En quoi consiste cette plateforme « Cellule unique » ? 

Il s’agit d’un laboratoire renfermant des machines de haute technicité permettant de séparer les cellules, les placer dans des microgouttelettes et les étudier une par une. Ces analyses sont réalisées par des personnes hautement qualifiées, spécialistes notamment de la microfluidique, de la bioinformatique et de la biologie moléculaire à l’échelle de la cellule. L’ installation de cette plateforme a été finalisée courant 2020 : elle est aujourd’hui la seule en France exclusivement dédiée au cancer.

Quels types de recherches vont pouvoir être conduites ? 

Depuis quelques années, l’hétérogénéité des cellules cancéreuses est un sujet en plein développement : au sein d’une tumeur, on a en effet découvert que toutes les cellules n’ont pas les mêmes caractéristiques génétiques et moléculaires. Cette plateforme va permettre aux chercheurs de l’Institut Curie d’étudier cette hétérogénéité et d’essayer de comprendre par exemple pourquoi certaines tumeurs résistent à la chimiothérapie ou l’immunothérapie, ou d’étudier précisément les mécanismes qui conduisent une cellule normale à devenir une cellule tumorale.

Des développements techniques sont-ils attendus ?

Pour l’instant, cette plateforme permet uniquement des analyses génétiques et épigénétiques, mais nous espérons dès l’année prochaine pouvoir étudier l’hétérogénéité des cellules au niveau moléculaire, en analysant précisément leurs protéines. Nous allons aussi développer des techniques permettant en quelque sorte de géolocaliser cette hétérogénéité cellulaire : il sera possible de connaître les caractéristiques de chaque cellule et quelle position elle occupe par rapport aux autres cellules au sein de la tumeur. Ces nouvelles capacités vont permettre de faire émerger de nouveaux projets de recherche.