Pour aller plus loin
Yves Allory

Parole d'expert : entretien avec le Pr Yves Allory

13/05/2020
Partager
Le Pr Yves Allory est spécialiste des cancers urologiques et chef de service d'anatomopathologie du site de Saint-Cloud de l'Institut Curie.

L’Institut Curie dispose d’un arsenal thérapeutique particulier dans la prise en charge des cancers urologiques. Quel est-il ?

Il s’agit d’abord des cancers de la prostate, où nous mettons en oeuvre la curiethérapie ainsi que des techniques de radiothérapie externe qui ciblent précisément la tumeur en épargnant les tissus sains. Par ailleurs, pour toutes les formes avancées de cancers urologiques, nos patients ont accès à des thérapies innovantes en participant à des essais cliniques de phase précoce, nombreux à l’Institut Curie.

Le plateau technique de l’Institut Curie est lui aussi très riche…

Pour mettre en oeuvre ces radiothérapies particulières, il faut en effet des équipements adéquats. Nous disposons d’une plateforme d’oncologie moléculaire qui permet d’étudier précisément les particularités génétiques et moléculaires des tumeurs, et ainsi de mettre en oeuvre des thérapies ciblées qui augmentent les chances de survie d’un certain nombre de patients.

L’accès aux thérapies innovantes peut-il aussi passer par des partenariats extérieurs ?

Oui, nous travaillons par exemple étroitement avec l’hôpital Foch de Suresnes. Ils sont en pointe notamment dans la chirurgie des cancers du rein et des cancers de la vessie, avec des techniques conservatrices et miniinvasives. Par ailleurs, nous allons mettre en commun notre expertise en anatomopathologie des cancers urologiques et développer notamment des projets de pathologie digitale, avec la numérisation des examens et la possibilité de développer des programmes d’intelligence artificielle pour l’aide au diagnostic.